This is the REAL 7-bits version of Contre L'Europe sociale

Lorenzo Penya laurentius at pinar1.csic.es
Wed Dec 27 17:57:40 MST 1995


I apologize to everybody for my sending you as a 7 bits version
what was the original 8 bits version, which will become
unreadable, mangled, garbled, monstrously deformed beyond
recognition. Enclosed is the real 7 bits version. I hope
French is more and more becoming the second language in the
list and very soon almost half the posts will be written in
French, at least for a while. (That may be a gross
exaggeration.)
**************************
Contre l'Europe sociale: notre Patrie, la Terre (7 bits)
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
      Mes chers amis Jean-Yves et Alain, permettez-moi de verser a votre
debat des considerations qui risquent de ne pas etre les bienvenues - ni
de l'un ni de l'autre, je le redoute, puisqu'apres tout elles s'ecartent
des termes memes de votre discussion, sur laquelle je ne veux pas me
prononcer aujourd'hui.

      Je ne sais pas si je puis intervenir au titre de francais (ce que
je ne suis pas) ou de non-francais (ce que je ne suis pas non plus). Eh
oui, Jean-Yves, une contradiction, un fer en bois si vous voulez, un non
francais qui n'en est pas un; vous connaissez fort bien pour autant le
genre de realites auxquelles je fais allusion, n'est-ce pas?)

      Jen-Yves, quand vous dites qu'il faut surmonter le debat sur
Maastricht, qu'il est (ou qu'il serait) une erreur de la part du PCF que
de s'accrocher a cette question depassee par les evenements, alors que
les masses des grevistes et des manifestants n'en sont plus la, alors que
la question qui se pose en fait est bien celle qui oppose a l'Europe des
nantis et des puissants (vous me permettez que je vous cite pas
litteralement, n'est-ce pas?) une Europe sociale qui dise NON au
nationalisme, voire au patriotismes (un peche dont d'apres vous le PCF
n'est pas tout a fait innocent) tout autant qu'au pouvoir de l'argent et
des technocrates, il me semble que, d'un cote, je suis d'accord avec
vous, et pourtant je ne le suis qu'a moitie.

      Qu'il faut aller au-dela du debat sur Maastricht je vous l'accorde
volontiers. Seulement en quel sens? Car on peut depasser ce debat au
moins de deux manieres differentes. L'une d'elles serait celle de se
rallier a une Europe unie qui ferait siennes les aspirations legitimes
de ceux qui lors du referendum ont vote pour Maastricht mais qui
neanmoins se sont ranges, le moment venu, du bon cote, celui des luttes
contre le plan Juppe. En somme il s'agirait de trouver ensemble avec eux
un but acceptable aussi bien pour les pro-Maastricht non corrompus que
pour les anti-Maastricht de gauche, la voie et le but d'un depassement
europeen des limitations nationales et nationalistes. Cela ou du moins
quelque chose du genre.

      Or il y a une autre facon de depasser le debat sur Maastricht qui
est tout a l'oppose: elle consiste a dire NON a toute notion d'une Europe
unie, pas au nom du nationalisme mais bien de l'unite planetaire, de
l'unite de la famille humaine.

      L'union europeenne c'est la division de la planete. On a beau dire
que l'un n'implique pas l'autre, que l'Europe dont on veut la
realisation, l'Europe sociale, est (ou sera) une Europe ouverte,
solidaire, une Europe sans barbeles pour les autres, pour les habitants
du tiers monde, une Europe non raciste, une Europe qui n'est pas tenue
de rester majoritairement blanche, etc. De tels propos sont doux et
agreables mais ils cachent la realite. La realite c'est qu'au banquet de
l'Europe unie les pauvres, ceux du tiers monde, ne seront pas convies.
On leur distribuera pas apres des miettes, et si c'est l'Europe sociale
qui s'impose les miettes seront plus abondantes, elles seront donnees de
gaite de coeur. Soit. Toujours est-il que les autres, ceux d'en bas, ceux
du sud demeurent exclus.

      Or a l'epoque de la regionalisation planetaire (au sens nouveau des
macro-regions) ne faut-il pas proposer pour ces peuples qu'ils s'unissent
tout autant, que des unites macro-regionales se constituent un peu
partout, en Afrique noire, en Asie meridionale, etc? D'abord, cela ne
resout rien, puisque de telles unites sont impuissantes face aux trois
blocs imperialistes qui sont en train de naitre. Deuxiemement tout cela
est artificiel, ne tient aucun compte de la realite des pays, des
peuples, des economies. En depit de l'OUA, les possibilites d'une unite
africaine sont pour ainsi dire nulles. Le Congo Brazza a des attaches
profondes avec la France, des liens qui ne peuvent pas ne pas subir les
coups d'une union europeenne accentuee. En revanche le Congo Brazza n'a
pratiquement rien a voir avec la Tanzanie; leurs economies ne sont pas
complementaires, leurs langues les separent.

      Quoi qu'on en dise, la seule Europe unie possible est l'Europe
forteresse, celle qui est protegee par les barbeles que l'Espagne a
places autour de son enclave de Ceuta sans que personne s'insurge contre
cette mesure barbare. L'Espagne l'a fait volontiers, sans doute, les
forces paramilitaires chargees de l'execution du plan etant celles ayant
soutenu Franco contre le peuple espagnol pendant des decennies de
tyrannie sanglante. Mais il faut reconnaitre que l'Espagne y a ete
contrainte par l'Union Europeenne. L'ecrasante majorite des immigrants
illegaux ne veulent pas de l'Espagne. Lorsqu'il y restent c'est qu'ils
ne peuvent pas aller ailleurs.

      Enfin, peut-etre surtout, quelle est la base objective pour cette
unite europeenne? Qu'est-ce que l'Europe? J'en veut une definition. Or
je n'en trouve qu'une par simple enumeration. L'Europe est l'ensemble des
terres emergees de la planete comprenant les etats que voici:
l'Allemagne, la France, ..., la Russie, le Portugal, Chypre, Malta,
l'Islande (???), ... Tout ce que vous voudrez. Pourquoi pas l'unite de
la Maposie, cet ensemble des terres de la planete qui comprend la
Scandinavie hormis le Jutland, l'Ecosse, le Canada, l'Alaska la Siberie
orientale et le Japon? Idee farfelue? Sans doute, mais l'Europe est
presque aussi saugrenue. Elle ne comporte aucune unite de celles qui
fondent des sentiments, des attitudes, des interets (si ce n'est
precisement, aujourd'hui, les interets du nouveau bloc imperialiste).
Aucun lien culturel n'existe entre les europeens qui ne les rallie pas
tout autant aux Americains du Nord et du Sud et en outre aux Africains
et aux Asiatiques, outre les Australiena et les neo-zelandais.

      Question de geographie? La distance entre Madrid et Copenhague est
bien plus grande que celle qu'il y a entre Madrid et Rabat. Les liens
historiques entre les deuxieme rives de la Mediterranee sont autrement
plus forts et importants que ceux qui peuvent relier les differents pays
dits europeens.

      Lors de sa visite en Cote d'Ivoire voici plusieurs mois, Chirac -
qui se laisse pas emporter d'ordinaire par les emotions - eut des propos
presque lyriques sur l'unite profondement ressentie entre la France et
la Cote d'Ivoire, unies d'apres lui par un lien qui ne saurait etre
compare a aucun autre. Il est bizarre que ceux auxquels on se sent si
attache soient exclus, bannis, expulses, refoules, abandonnes a leur
sort, condamnes a une concurrence cruelle qui, dans les conditions de
l'economie de marche comme elle existe actuellement, ne peut leur
procurer que de nouvelles souffrances, alors qu'ils sont deja tres
pauvres.

      Il reste que la France, seule parmi les pays membres de l'OCDE (a
tout seigneur, tout honneur!), propose de s'en tenir a la prescription
du 0,7 pourcent. Pure hypocrisie? En partie oui, puisqu'elle sait que les
autres n'en voudront pas. Et puis, si le gouvernement francais tient
vraiment a ce principe, qu'a-t-il a se rallier aux theses de l'ajustement
structurel de Michel Candessu, forcant ses partenaires africains a se
plier aux exigences du FMI?

      Pourtant je veux accorder au gouvernement francais une partie de
sincerite, qui decoule - a mon avis - du fait que la Republique Francaise
porte des valeurs de fraternite et d'egalite qui sont en fait ignorees
ailleurs. Une plus grande unite europeenne signifie le triomphe sur toute
la ligne des partisans du tandem BM-FMI, aux depens de ce qui reste de
solidarite franco-africaine.

      Nationalisme? Les stoiciens furent, a ce qu'il parait, les premiers
a defendre deux idees justes: le communisme et le cosmopolitisme. Les
deux ont fait un bout de chemin ensemble, en depit du sens un peu dejete
ou galvaude qu'on a voulu donner au second. Les deux idees meritent de
rester unies. Or, a l'interieur de l'union planetaire de la famille
humaine, les nations demeurent des unites plus ou moins naturelles. Je
ne suis pas moins internationaliste ou moins attache a l'unite des
humains du fait que j'aime ma femme. Un patriotisme non agressif, non
exclusiviste, qui ne se veuille pas un rejet des autres, qui ne le
refoule pas au-dela des frontieres, un patriotisme qui, dans le cas
francais, continue les meilleures traditions de la Republique
accueillante de ceux qui, refugies de la repression ou de la faim, y
cherchaient refuge, un tel patriotisme me parait une bonne chose. Peut-
etre qu'il le demeurera pendant plusieurs siecles encore.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Une argumentation plus philosophique de ces theses anti-paneuropeistes
est presentee dans l'URL:

ftp://ftp.csic.es/pub/sorites/Editorial.Cabinet/Lorenzo.Penya/Europe.html

Une vue plus politique se trouve dans un article en espagnol (`El
antieuropeismo de Viena a Maastricht'), paru dans une publication de la
gauche extra-parlementaire, OCTUBRE.

|^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^|^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^|
| Prof. Lorenzo Penya            |  Fax & Voice Tph # (home):+341/8030948 |
| Editor of SORITES              +----------------------------------------+
+--------------------------------|    Main Tel (w): +341/4117060, ext 18  |
| Regular Mail Address:          | Altern. Tel (w): +341/4111098, ext 286 |
| CSIC - Institute of Philosophy |         Fax (w): +341/5645252          |
| Pinar 25                       +----------------------------------------+
| E - 28006 Madrid, Spain        |  E-address:  Laurentius at pinar1.csic.es |
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
ftp://olmo.csic.es/pub/sorites/Editorial.Cabinet/Lorenzo.Penya/Profile.html
___________________________________________________________________________


     --- from list marxism at lists.village.virginia.edu ---



More information about the Marxism mailing list